samedi 29 octobre 2011

Star Wars VI: Le retour du Jedi (Blu-ray)


Et bien nous voilà au bout ! Après moult batailles et autres alliances intergalactiques, la saga tient sa fin ! Dommage que les Ewoks nous accompagnent sur cette dernière ligne droite. Lucas aura défié la loi des effets spéciaux avec l’Empire contre-attaque, il régresse proche du but avec des minis ours en peluches sans aucune expression à qui on préférerait faire un câlin plutôt que de les combattre.
Le film est découpé grosso modo en deux parties. Dans la première, Luke revient chercher ses amis capturés par Jabba le Hutt prêt à tout pour satisfaire son appétit meurtrier et sadique. La seconde partie s’attache à la reconstruction de l’étoile de la mort et de ce fait, à la mission lancée par la rébellion pour enrayer les plans de Vador. La mission sera d’autant plus difficile pour Luke qui doit désormais gérer le fait d’être le fils de l’Empereur du Mal. Quel dilemme!

Le retour du Jedi conclue logiquement l’épopée Star Wars même si Lucas s’est toujours vanté d’avoir 9 épisodes en tête. Trop couteux et trop longs à réaliser ces suites resteront sûrement au placard pour l’éternité à moins que les finances du milliardaire ne s’effondrent ce qui ne semble pas prêt d’arriver.
Le mythe est bel et bien ancré dans les mémoires et si cela ne suffisait pas, la tenue de la princesse Leïa dans ce troisième volet achèvera les fantasmes des geeks et autres collectionneurs des posters des années 80 ! Ces mêmes fans se révolteront pourtant à la sortie des dvd retouchés par Lucas. Il faut dire que cet épisode VI a clairement fait les frais de la frustration d’époque de Lucas. En plus de moderniser certaines scènes, il en rajoute d’autres, recompose certaines musiques avec son nouveau pote financier John Williams, et transforme certains éléments comme le spectre d’Anakin qui en choqueront plus d’un. Je dois vous avouer que j’ai trouvé ça assez gênant surtout quand on a connu les versions originales. Les novices et les plus jeunes ne sentiront même pas la pilule passer. Lucas compte certainement sur cette génération là pour perpétuer son patrimoine (immobilier). Comme toujours il s’adapte à son temps et l’avenir lui donnera certainement raison. En tous cas, les ventes actuelles parlent pour lui !

Je suis presque triste d’arrêter cette saga mais sûrement pas autant que Mark Hamill alias Luke Skywalker dont la carrière cinématographique s’arrêtera là. Sa filmo compte bien deux ou trois nanards mais c’était sans compter sur son rôle de Luke ancré dans les mémoires et qui lui fermera par la même occasion de nombreuses portes. Il peut juste espérer que les Experts ou une autre série adepte du recyclage retrouve son numéro de téléphone. Et pendant ce temps là Han Solo rit…la vie de Jedi est parfois injuste !




Extrait musical

1 commentaire:

Chief a dit…

D'accord avec toi, les Ewoks ! Non mais sérieusement ! Manquait plus que les petits oiseaux qui chantent en changeant les draps du lit et la sorcière qui te fait croquer la pomme. Les Ewoks, CDLM ! Sinon bien sûr, bon film mais sûrmement pas le meilleur.