mercredi 9 novembre 2011

Mon oncle Charlie


Je ne compte plus le nombre de séries qui s’empilent sur mon bureau imaginaire. Entre celles que j'aimerai revoir et celles dont on me parle en bien, je ne sais plus où donner de la tête depuis des mois. Il faut dire qu'elles égalent les films désormais en terme de qualité. Fini Ricky et la belle vie ou les dimanches foireux bercés par le Ranger Cordell de son vrai nom. La dernière en date m'a été conseillée par mon acolyte Chief et sa compagne. Je pense qu'elle a le mérite qu'on s'attarde sur elle même si les déboires de son principal protagoniste la détruit à petit feu...

Mon oncle Charlie raconte la vie du clan Harper. Charlie, queutard invétéré accueille dans sa villa de Malibu son frère Alan, perpétuel névrosé qui vit d'autant plus mal son récent divorce. Il a un fils, Jake, pas très futé mais qui fait le bonheur de son oncle chaque fois qu'il lui rend visite lors des weekends où son père en a la garde. On pourrait avoir l'impression que l'action de la série ne prend part que les weekends vu l'omniprésence de l'adolescent mais cela n'entrave en rien le potentiel comique de cette sitcom.
Ajoutez à ce cocktail une mère égocentrique, une ex-femme dominatrice et une femme de ménage au clapet aussi grand que son estomac et vous obtenez une des sitcoms les plus regardées aux Etats Unis jusqu'à la récente éviction de Charlie Sheen.

Charlie Harper est en quelque sorte Charlie Sheen, le nom de famille en moins. Les deux hommes ont pendant longtemps mené une vie de débauche, flirté avec l’alcool et les jeunes bimbos. Dommage que la vie personnelle de Sheen ait affecté celle de l'acteur de séries télé le mieux payé des États Unis. Pour terminer la minute people de cette chronique, il faut savoir qu' Ashton Kutscher a pris la relève suite au renvoi pur et simple de Charlie Sheen en pleine descente...de bouteille et autres pêchés mignons.

Pour en revenir à la série, le duo Harper est aussi différent que complémentaire. Charlie à qui tout semble sourir a ses moments de faiblesse notamment lorsqu'il compose ses jingles publicitaires. Alan n'est pas toujours aussi looser qu'il n'y paraît...quoique! Jake est le gamin parfait pour une série de têtes à claques tout comme la grand mère la plus impitoyable du monde!
Les deux principaux protagonistes onrt d'ailleurs déjà partagé l'affiche d'un grand film américain qu'il me faudra chroniquer un de ces jours, à savoir Hot Shots.

Aussi laissez vous donc influencer par le type le plus cool d'Amérique qui descend les Coronas comme les blondasses qu'il collectionne. Le Charlie Harper c'est un style! Certains sites vont même jusqu'à vendre les chemises ô combien particulières de Charlie sur qui n'importe quoi devient cool y compris la plus hideuse des chemises de Bowling. On ne peut que respecter ce type même si on le déteste!
http://www.charlieharpershirts.com




Infos sur la série

Video du générique

Bonus (pour le plaisir!)




3 commentaires:

Chief a dit…

J'aime bien moi ses chemises ;-)
Sinon oui, c'est vraiment une excellente série !!!

L'accro aux dvd a dit…

Tu m'a trés bien compris. Tu nous en a d'ailleurs fait une belle démonstration lors du dernier Top Fish....

Muriel a dit…

C'est clair !!!