vendredi 6 août 2010

Beignets de tomates vertes



Replongez vous au collège ou lycée, on a tous eu droit en cours d'anglais à la couleur pourpre, la ballade du café triste, la ligne verte ou beignets de tomates vertes. Vous ne vous en souvenez peut être pas mais ces histoires là m'ont marqué. Des histoires toujours centrées autour de l'esclavagisme pendant l'entre deux guerres et des rares exploitants blancs qui s'y s'ont opposé.
J'ai vu beignets de tomates vertes au lycée si mes souvenirs sont bons. L'histoire ne m'a jamais quitté jusqu'à ce que je me décide à le revisionner il y a quelques jours. Tout était intact dans ma mémoire alors que j'arrive à oublier certains films que j'ai pu voir dans la semaine, c'est vous dire si le film m'a marqué.

L'histoire en quelques mots: dans l'Amerique des années 80, Evelyne, quadragénaire depressive, fait la connaissance de Ninny dans une maison de retraite. Les 2 femmes se lient d'amitié, le récit du Whistle Stop Café peut alors commencer. L'histoire raconte l'amitié entre deux femmes que tout oppose durant l'entre deux guerres. Idgie, d'un tempérament fougueux et rebel et Ruth, femme posée et décue par son mariage imposé et un mari qui la bat en permanence. Idgie décide de récupérer son amie tout en jurant la mort de son mari s'il ose poser à nouveau la main sur elle. Les deux femmes ouvrent alors le Whistle Stop Café, un endroit qui redonne vie au quartier jusqu'à ce qu'on retrouve la voiture accidentée de l'ex mari de Ruth...

Le film se situe aprés la Grande Guerre et montre les dérives du Klan et le racisme omniprésent dans le sud des Etats Unis. Vous l'aurez deviné, la morale est également omniprésente par l'intermédiaire du personnage de Big Joe (pourquoi les noirs opprimés s'appellent toujours Big quelquechose....ca me dépasse ça aussi!)
Pour les amateurs de séries TV vous reconnaitrez Marie Louise Parker alias Nancy Botwin dans Weeds, ici dans le rôle de Ruth.
Le livre duquel le film est adapté est selon les dires plus centré sur l'homosexualité et la relation ambigue entre Ruth et Idgie. Le film s'attarde peu la dessus même si on peut y voir quelques sous entendus.
Sur ce, j'espère vous avoir donné envie de voir ce film sans vous rappeler vos mauvais souvenirs de collèges.
Petit bemol, j'aurai bien aimé la fameuse recette des beignets de tomates vertes avec le dvd, tant pis je demanderai au Muffin Man.

Infos et bande annonce
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=7704.html


Extrait musical

4 commentaires:

Marie a dit…

Je n'ai jamais entendu parlé de ce film ! j'avais droit à Mister Bean :-)

clemiclem a dit…

C'était pas un feinéant ton prof? Pour bosser anglais y'a un peu mieux que Mr Bean, il sort 3 mots dans un épisode :)

Marie a dit…

ça n'est pas encore la rentrée pour l'accro ou bien ???? tu fais grève ;-)

mimie a dit…

j'ai adoré ce film ou plutôt l'impression qu'il laisse aprés l'avoir vu!bon moment! merci :)