samedi 8 janvier 2011

Les virtuoses




Nous sommes au beau milieu des années 80 dans la petite ville de Grimley, dont la mine de charbon est l'une des dernière à survivre façe à la politique de fermeture des bassins miniers menée par le gouvernement Tatcher. Le film aborde une vraie question politique mais pas que. En effet, un certain nombre de mineurs appartiennent à la fanfare de l'industrie, véritable fierté du village et échappatoire de quelques mineurs qui fuient leur quotidien fait de misère, de lutte et de survie. Cet orchestre est mené par Danny, un mineur à la retraite, dépassé par le contexte politique actuel et totalement aveuglé par la musique. Son rêve ultime? rejoindre le Royal Albert Hall de Londres et gagner la finale nationale des fanfares. Un objectif assez difficile à réaliser quand votre orchestre jongle avec un tas de problèmes plus préoccupants que la musique.


Ce film est sans prétentions à l'image de son casting. Les seuls têtes connues sont celles d'Ewan Mcgregor avant son "américanisation Starwarsienne" et de Pete Postlehwaite, véritable "gueule" du cinéma britannique qui nous a malheureusement quitté il y a quelques jours. Cette chronique est en quelque sorte un hommage à ce grand Monsieur spécialiste des seconds rôles charismatiques.

Il est facile de se laisser emporter par cette musique tout au long du film même si l'on est pas forcément adepte de musique classique ou de fanfares champêtres. Les airs interprétés vous rappelleront forcément quelque chose à un moment donné et leur intégration dans le film est parfaite. Ces passages musicaux sont des scènes à part entière mais servent également d'illustrations sonores pour des passages plus durs comme les discussions entre salariés et patronnat. L'habillage du film est juste dans la bonne tonalité.


Les bonus du dvd sont eux aussi sans prétentions et frisent presque le ridicule. On y voit les acteurs interviewés entre 2 prises, dans le jardin d'un villageois entre 2 rangées de linge emporté par le vent. On pourrait même croire qu'elles aient été filmées avec un mobile vu la haute qualité. Même le dernier écran LCD n'y changera rien, navré pour vous...


Finalement on passe un bon moment dans ce village de mineurs ou les rires laissent souvent la place aux larmes. Ces hommes perdent tout du jour au lendemain et comme le dit si bien Danny dans le film "ce sont d'excellents musiciens mais à quoi ça leur sert?"



Infos et bande annonce


Extrait musical

4 commentaires:

Marie a dit…

C'est un film qui dans le genre drame social me fait beaucoup penser à The Full Monty. Les acteurs sont touchants et le film sans prétention.

clemiclem a dit…

C'est vrai qu'on pourrait facilement rapprocher les 2 films. Merci pour ce commentaire.

The Bee 33 a dit…

très beau commentaire de "l'accro aux DVD".

Le film est très bien résumé et l'appréciation est très juste avec les mots appropriés.

Beau boulot.

clemiclem a dit…

@ The Bee. Merci.