vendredi 24 septembre 2010

Once (vost)




Once, c'est avant tout une jaquette qui a attiré mon attention en tête de gondole de la Fnac rue Sainte Catherine. Un barbu chevelu avec sa guitare sur le dos et une fille tout ce qui a de plus naturelle. Le duo n'était pas sans me rappeler celui formé par Damien Rice et sa compagne de l'époque Lisa Hannigan, irlandais eux aussi et à tendance folk.
Ensuite j'ai regardé la jaquette de plus pres et j'y ai vu le commentaire de Steven Spielberg qui a vendu le film a lui tout seul avec cette citation :" ce film m'a enthousiasmé pour le reste de l'année". Pas rien, surtout venant d'une pointure comme Spielberg.

Pour tout vous dire, j'étais presque emballé avant même d'avoir regardé le film. Les premières minutes l'ont confirmé. A la première chanson j'ai immédiatement lancé le téléchargment (legal est-il besoin de préciser...) de la bande originale.
Le scenario est à l'image des personnages, simple, naturel et presque innocent. Les plans sont febrils, les personnages n'ont même pas de nom. On rentre alors dans l'histoire comme dans un film tourné avec une bande de copains en pleine periode nostalgique et rêveuse.
Pour vous résumer brievement, le film raconte la rencontre de deux personnes qui exorcisent leurs échecs amoureux à travers la musique. Leur relation est ambigue mais leur complémentarité au niveau musical fait rapidement surface.

La bande son est fabuleuse. Elle a été réalisée en partie par Glen Hansard, acteur principal du film et ex leader du groupe folk irlandais The Frames. S'il fallait un coup de pouce pour lancer sa carrière, c'était clairement ce film. La bande son a reçu de multiples récompenses jusqu'aux oscars hollywoodiens, une belle performance quand on connait le chauvinisme des américains. C'est aussi suite à ce succès musical que Glen Hansard a décidé de recréer ce duo fictif avec Marketa Iglova dans une tournée mondiale qui ne prendra jamais réellement fin tant l'engouement du public est grand.
J'ai immediatement voulu prendre part à la communion. Trop tard la première fois. Je me suis juré de tout faire pour les revoir. Ce fut chose faite l'an dernier avec des souvenirs pleins la tête. Un groupe simple avec une relation identique dans le film comme sur scène. Même la relation entre les deux personnages semble ambigue dans la vie réelle.
Et comme une fois ne suffit pas, je retourne les voir en octobre à Paris aussi enthousiaste que la première fois. Je déborde des limites de ce blog mais la voix de Glen est tellement puissante et percutante que j'en ai deja des frissons rien qu'à y repenser.

En attendant, je ne saurais vous conseiller de regarder ce film sans attentes particulières. Laissez vous bercer par la musique et l'histoire suivra naturellement.

Infos et bande annonce
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=125922.html

Extrait musicaux (si si j'ai le droit)


6 commentaires:

Marie a dit…

J'attends toujours de le voir, tu pourras me le prêter stp M. L'accro ? Merci :-)

Muffin Man a dit…

Et sinon tes draps s'en souviennent encore ?

clemiclem a dit…

Vu qu'il traîne dans ta bibliothèque depuis environ 2 ans, essaye deja de retirer le cellophane et de le regarder ;)

Marie a dit…

Film très simple en effet, j'aurai aimé une fin différente peut être, on a envie d'un peu plus. Mais la musique est magnifique !

Wilyrah a dit…

Film minimaliste mais tellement fort. La musique est sublime. Je te recommande de suivre le tandem depuis : Swell Season :) Tu les connais sûrement.

L'accro au dvd a dit…

@Wilyrah Merci pour ton commentaire.
Je connais bien the swell season. J'ai d"ailleurs fais le déplacement à 2 reprises pour aller les voir sur Paris. J'en suis revenu des souvenirs plein la tête. J'avais d'ailleurs fais un p'tit report à l'époque
http://accro-dvd.blogspot.fr/2010/10/extrait-musical-live.html