jeudi 21 octobre 2010

The Darjeeling Limited (Vost)




Cette semaine je vous invite en voyage avec un de mes coups de coeur de l'an dernier. Prenez place à bord du Darjeeling Limited qui vous conduira à travers l'Inde et ses merveileux paysages. Une nouvelle fois je savais que j'aimerai ce film avant même de l'avoir vu. Un réalisateur talentueux aux manettes, à savoir Wes Anderson dont je vous ai deja parlé dans ma chronique sur La Famille Tenenbaum ainsi qu'un trio d'acteurs originaux et parfaitement maléables à savoir Owen Wilson, Jason Schwartzman et Andrien Brody.

L'histoire est simple: suite à la mort de leur père, trois frères entreprennent un voyage spirituel à travers l'Inde pour se retrouver. Seulement Francis, l'aîné et organisateur de ce périple, a une toute autre idée en tête, à savoir ramener leur mère qui semble avoir pris retraite dans un couvent au fin fond de l'Himalaya.

Si le scenario peut paraître assez simpliste, les détails autour de ce road movie sont à l'opposé. Aucun objet n'est laissé au hasard dans cette vieille locomotive Indienne entièrement refaconnée par des locaux pour l'occasion. Ca n'est pas pour rien si la moitié du film s'y déroule en huis clos sans qu'on ait l'impression pour autant de s'y sentir enfermé.
La manière de filmer est d'autant plus remarquable. De longs travellings dans et en dehors des wagons nous donne l'impression de survoler une maison de poupées toute en couleurs.
Les couleurs parlons en justement. La palette utilisée est à l'image du film, à la fois sobre et familière au point de rapidement s'identifier à ces personnages plutôt attachants.
Le rythme est quant à lui amené par une bande son soignée et envoutante, un mélange de saveures indiennes et britanniques avec les Kinks et les Stones en tête de mire. Inutile de vous donner les références Indiennes, je pense que les pierres qui roulent sont plus parlantes autant pour vous que pour moi.

Petit clin d'oeil pour terminer cet article. Le film débute par un court métrage du même Wes Anderson, Hôtel Chevalier qui raconte la rencontre à Paris d'un des trois frères Whitman avec l'une de ses ex sur fond de musique française kitch au possible. Il ne manque plus que le ballon de rouge et la baguette sous le bras pour cloturer ce beau french cliché.

Infos et bande annonce
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=115736.html

Extrait musical

1 commentaire:

Emilie a dit…

Le genre de film dans lequel tu te fais complètement embarqué, c'est trés bien filmé et la bande-son colle parfaitement.
Petit clin d'oeil à Jason Schwartzman qui m'a bien fais rire.