lundi 11 juillet 2011

The commitments (vost)


The Commitments est typiquement le film sur lequel on tombe par hasard en bloquant sur Arte un soir de zapping intense. Des personnages au charisme aussi tranchant que leur accent des quartiers nords de Dublin et des visages presques familiers...mais attendez! Ils sont plus que familiers puisqu'on reconnait au premier coup d'oeil Glen Hansard, alias the Swell Season, alias Once! Comment ai je pu passer à côté de cette info en épluchant tous ces sites et vidéos sur Glen Hansard. A croire qu'il a tout fait pour étouffer cette sombre affaire.. c'est pourtant loin d'être une casserole si on excepte fringues et coupes de cheveux bien evidemment! Le charme des années 80 a encore frappé!

Le film raconte la naissance d'un groupe de soul irlandais à travers les yeux d'un jeune manager avec des étoiles plein les yeux. Le jeune homme sait ce qu'il veut et caste la moitié de la ville pour composer sa fine équipe. Les gestes sont hésitants, les attitudes peu professionnelles mais ils partagent tous la volonté de trouver une alternative à leur vie actuelle de prolétaire misereux. Il faut dire que la fin des années 80 n'a pas aidé à developper Dublin comme l'ensemble des bastions industriels du Royaume Uni. On est en fait dans le même schéma que Full Monty strings et paillettes en moins. Glen Hansard peut au moins se rejouir de nous avoir épargné ça...

Aves de vrais musiciens comme acteurs, on peut juste trouver dommage que le réalisateur ne se soit pas plus attardé sur le processus de création ou de reprise des chansons. A croire que leur talent est inné. Le chanteur pour ne citer que lui est reperé alors qu'il chante à moitié éméché à la fin d'un mariage auquel assistait le manager en herbe.
Le succès du film et de sa bande originale sera tel qu'un groupe de reprises verra le jour, un peu à l'image de the swell season à la suite du succès de Once. A noter également la timide apparition d'Andrea Corr, leader du groupe du même nom. A croire que les prospects irlandais s'étaient tous donné rendez vous pour ce film. Je devrais peut être le re-regarder et scruter les angles morts. Qui sait? J'y trouverai peut être Damien Rice ou Bono en candidat au casting du groupe!

Toujours est il que le film a connu un énorme succés auprés des jeunes générations jusqu'à inspirer de nombreux groupes. Je repense notamment à un clip du groupe Travis que je vous mettrai en bonus des extraits musicaux.
Au final The Commitments n'est pas le film du siècle mais il est une jolie carte postale de cette jeunesse britannique qui tente de se reconstruire et sortir du schéma traditionnel à tendance industrielle.


Infos et bande annonce

Extrait musical



3 commentaires:

J-B a dit…

"On est en fait dans le même schéma que Full Monty strings et paillettes en moins. Glen Hansard peut au moins se rejouir de nous avoir épargné ça..." haha.

Par contre, va pas appeler les gars de Dublin "jeunesse britannique" si tu veux pas repartir avec la gueule de Dougie dans le clip de re-offender. Et je me souvenais même pas qu'on voyait Andrea Corr.

L'accro a dit…

En tous cas ça m'a donné encore plus envie d'aller voir l'Irlande.

Chief a dit…

Excellent ce film ! D'ailleurs à la suite de son visionage quand j'ete jeune, on a repris "mustang sally" si mes souvenirs sont bons ! Énorme ce film !