jeudi 28 juillet 2011

Les chemins de la liberté






Préface
Qui mieux que ce bon vieux Routard pour vous guider à travers les vastes paysages du vieux continent et bien plus encore. Bons plans, conseils, photo incroyable de Peter Weir qui nous avait précédemment guidé à travers l'univers du Truman Show dans un décor aux allures de destination touristique idéale.
Prenez place dans cette cordée et laissez vous guider par les professionnels du tourisme.






Avant le départ.
Pensez à rationner votre nourriture et vous entourez des êtres les plus utiles à votre voyage avec entre autres un prêtre, un cuisto, un gentil et un tueur muni de son plus beau couteau.

Où manger?
->Serpent à la plancha du côté de la grande muraille de Chine. Leger goût de poulet malgré sa texture caoutchouteuse.
->Cadavre de chevreuil à moitié dévoré par les corbacs à même le sol. Prenez soin de ne surtout pas cuire la viande et de la savourer entre amis.

Où dormir?
A même le sol de préférence.

A voir
->Les grands deserts de Mongolie et leurs mirages. Le Routard vous conseille de vous munir d'une ration suffisante d'eau.
->Le lac Baïkal dont vous prendrez soin de longer les bords longs de 636 Km pour éviter d'y laisser un pied ou plus.
->Les villages en retrait du Tibet dont les locaux vous offriront le couvert et le gîte au moindre coût. Les gripsous apprécieront.

Un peu d'histoire
Le film raconte le périple de sept hommes qui s'évadent d'un goulag de Sibérie pour fuire les communistes et regagner leur liberté. Le prélude ne laisse aucune place au suspense. Nos hommes parcoureront plus de 6500 Km à pied traversant la Sibérie, la Mongolie, la Chine, le Tibet et l'Inde pour devenir des témoins de l'Histoire avec un grand "H".





En conclusionPeter Weir nous livre une tranche d'Histoire peu connue dans le vieux continent. Malheureusement il aura beau faire passer Ed Harris pour un gentil et nous gratiffier de somptueux paysages dignes de cartes postales, on reste un peu sur notre faim. Le film ne décolle jamais un peu à l'image d'un Jarehead ou de Gerry, un film de Gus Van Sant qui raconte le périple silencieux de deux hommes perdus dans le désert. On aurait eu certainement à y gagner à regarder ce film au cinéma ou en Blu-ray pour profiter des plans larges aux couleurs somptueuses. Mine de rien je reste un peu à l'image de ces évadés sur ma faim...




Infos et bande annonce

Extrait musical

1 commentaire:

Chief a dit…

Il manque sans doute un acteur dans ce film pour le rendre plus croustillant : Bear Grylls