vendredi 15 juillet 2011

District 9 (SF by Chief , Blu-ray)


Comme l'accro vous le disait, je suis "fan" des extra-terrestres, petits hommes verts et autres soucoupes volantes alors, je ne peux pas me retenir plus longtemps. Cependant ici, on est très loin des films qui ont bercé les rêveries de mon enfance, comme E.T. Ici l'alien ou autrement désigné par EBE (entité biologique extra-terrestre) ressemble plus à un mix entre la mouche de David Cronenberg et le Predator (sans son armure) qui affronte Arnold Schwarzenegger dans le film du même nom. Le réalisateur Neill Blomkamp, s'est d'ailleurs inspiré du monde des insectes pour créer ses aliens.

District 9 est un film américano-néo-zélandais (ça commence bien) de 2009. Le début du film fait immédiatement penser à la fameuse série V. C'est filmé façon reportage documentaire pour CNN, caméra à la main et on se croirait même par moment dans Starship Troopers. Un vaisseau spatial gigantesque s'immobilise au dessus de la ville de Johannesburg en Afrique du Sud. Pour une fois, les aliens ne vont pas aller déranger les américains. Laissons-les souffler un peu, ça change ! Ces visiteurs sont surnommés les "crevettes" par les humains, en raison de leur mode alimentaire. Plus d'un million d'entre-eux, considérés par l'humanité comme des réfugiés galactiques, sont alors parqués dans une sorte d'immense ghetto en plein dans le coeur historique de la ville. Plus de 20 ans après leur arrivée, cet endroit, notamment en raison de la surpopulation, devient incontrôlable, totalement insalubre et un vrai problème qui prend une ampleur mondiale. La gestion de cette crise est confiée à la MNU (Multi-National United), société qui est chargée de faire le ménage et d'expulser vers un autre camp en dehors de la ville et à l'abris des regards, tous ces non-humains. Wikus Van de Merwe, un des employés de la MNU, est désigné pour aller à la rencontre des habitants du ghetto et leur signifier leur avis d'expulsion. Vikus est suivi par une équipe de tournage mais également, par quelques militaires ou plutôt, des mercenaires, bien armés, employés de la MNU et chargé de sa protection et du "ménage". Les visiteurs, qui possèdent une technologie très avancée, font du troc avec des gangs nigérians occupant également le ghetto. Devenus au fil des années accrocs à la pâtés pour chat, on assiste à des échanges armes contre nourriture. Mais les nigérians ne sont pas les seul à s'intéresser à la technologie militaire des extra-terrestres. La MNU, sous couvert d'une mission humanitaire, compte bien découvrir le secret de leur technologie et comment, seul l'ADN alien permet l'activation de leurs armes.

Tourné façon reportage, ce film étrange est quand même assez gore parfois (des armes à la Doom alors, vous imaginez le carnage que cela peut donner), crade (c'est un ghetto !), à la limite d'un documentaire très réaliste et emprunt d'un humour assez décalé qui le rend vraiment différent de tous ce que nous avons déjà pu voir, sans en devenir comique comme Mars Attacks. Les humains cohabitent avec ces visiteurs comme avec n'importe qu'elle autre population terrienne (dans leur mode de vie, pas dans l'acceptation de l'autre, étranger et différent). Le choix de l'Afrique du Sud pour y installer un ghetto alien est également assez bien trouvé et fait réfléchir. Un petit OVNI à voir. On ne s'ennuie pas.



Infos et bande annonce

2 commentaires:

L'accro a dit…

Il me tente bien celui là. J'attendrai une soirée en mode solo pour te l'emprunter ;)

Chief a dit…

No problemo !