lundi 8 novembre 2010

Ratatouille




Je reste une nouvelle fois bouche bée devant le travail des studios Pixar. La performance tient presque de la perfection si bien qu'ils arrivent à nous faire aimer un rat. Pas un chien, ni un chat, ni tout autre animal à moitié docile, je vous parle bien de ces rongeurs détestés de tous jusqu'à la sortie du film en 2007.
Le pari était déjà risqué. Si je vous dis en plus que ce même rat associe senteurs et saveurs au sein de l'une des plus grandes cuisines de Paris vous pourriez me traiter de fou. Mais Pixar n'a pas tremblé devant ce défi audacieux aux touches de romantisme et de gastronomie à la française.

L'histoire raconte le destin d'un rat hors du commun. Plus créateur que voleur, Remy suit les preceptes de son modèle, le grand chef Gusteau selon lequel "tout le monde peut cuisiner. C'est donc contre l'avis de son père et seul qu'il va plonger dans la grande Cuisine Parisienne, particulièrement celle du restaurant Gusteau dans laquelle il pourra évoluer grâce à la complicité de Linguini, cuisto raté mais complice de talent.

Les lieux comme les personnages vous sembleront rapidement familiers. Le grand chef Gusteau mélange le physique de Paul Bocuse et le triste destin de Bernard Loiseau dont la perte d'une étoile aura entraîné une fin désastreuse dans la vie comme dans la fiction. Le restaurant est quant à lui une réplique millimétrée de la Tour d'Argent. Je parle de la façade bien entendu car je n'ai bizzarement jamais eu l'occasion de visiter les lieux de près.
Pour ce qui est du cadre, Paris était la ville parfaite. La réplique Disney est fascinante presque trompeuse tant les lumières et les détails sautent aux yeux. Le travail en amont est titanesque avec plus de 2 ans de développement. Le jeu en valait néanmoins la chandelle même si la capitale du romantisme a certainement négocié son image à prix d'or...

Je terminerai en parlant de la magie Disney, celle pleine de bonnes paroles et d'emerveillement, celle qui nous fait replonger en enfance et qui nous donne le sourire devant un film destiné à des gamins à la base. La magie opère clairement sur ce disney qui n'aurait certainement pas eu la même saveur sans l'ère numérique. Peu importe, j'ai été conquis devant ce film qui fait appel à tous nos sens même pour le piètre cuisinier que je suis.

Infos et bande annonce
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=46211.html

Extrait musical

2 commentaires:

Emilie a dit…

ahhh culte incontournable!!!!je t'aime rémy!!

Chief a dit…

Bon film pour glander devant la téloche à noël ! Retour en enfance ;-)