vendredi 18 mars 2011

Truman Show


Jusqu'ou peut tomber la télé-réalité? Aussi bas que l'on peut l'imaginer sûrement. Au moment même où je rédige ma chronique TF1 diffuse un nouveau loft sous le nom de carré VIP qui rassemble la crême de ce que la chaîne a pû diffuser de plus ininteressant depuis des années.

Truman Show est en quelque sorte une prédiction, un pari sur l'avenir. Réalisé en 1998 il envisage la télé-réalité sous ce qu'elle a de plus voyeur. Dans ce film, Truman est, sans le savoir la vedette d'un show télévisé depuis sa naissance. Sa vie entière est régie par un réalisateur qui a bâtit autour de son personnage principal un véritable monde qu'il s'efforce de rendre idyllique. Confiné dans son cocon, Truman commence à réfléchir lorsqu'un projecteur tombe du ciel...

Avec ce film, Jim Carrey montre enfin qu'il n'est pas qu'un visage en pâte à modeler et une machine à grimaces. Fini les rôles d'attardé ou de detective pour chiens et chats, le canadien en veux plus et il le prouve superbement. Dans cette comédie dramatique, il alterne l'humour avec un sérieux qui en devient presque déconcertant. Certains acteurs ne se débarassent jamais de leur étiquette. La tâche était d'autant plus difficile pour Jim Carrey mais la transition est juste parfaite.
Le reste du casting est plutôt classique, à noter une prestation d'Ed Harris dans laquelle il sourit...c'est plutôt rare!

Si la télé-réalité n'en était qu'à ses débuts d'où sort alors ce scénario? Les sites références parlent de 1984 de George Orwell ou encore le meilleur des mondes d'Huxley, deux histoires dans laquelle la vie des personnes est totalement contrôlée jusqu'à ce qu'ils s'interrogent sur leur liberté. Ici pas de science fiction ou de métaphore, le sujet est traité avec humour le rendant alors beaucoup plus ludique et abordable.

La musique prend également un grande part au succès du film. Elle est jouée en live dans le film par des musiciens au gré de la baguette de Christof, réalisateur du monde orchestré pour Truman. En réalité elle est l'oeuvre de Philip Glass, compositeur reconnu dans son registre.

Vous l'aurez compris voilà encore un film qui me tient particulièrement à coeur. Avant gardiste dans son scénario et dans son casting, ce pari cinématographique est une véritable réussite.



Infos et bande annonce

Extrait musical

3 commentaires:

Muffin Man a dit…

Ce n'est pas vraiment une prédiction car la téléréalité existait déjà depuis un moment au states mais c'était moins répandu que maintenant. En tout cas c'est une riche idée de scénario. Et Pilip Glass, qu'est-ce que c'est beau.... :-)

clemiclem a dit…

Correct Muffin Man je l'ai également lu mais on en était encore qu'aux balbutiements aux USA. Big Brother ou le concept de l'enfermement total est arrivé en 1999 soit apres le film, mais tres bonne remarque, merci ;)

Chief a dit…

Oui effectivement, un très bon film !