mardi 1 mars 2011

Billy Elliot (Vost)



Quelle serait votre réaction si votre fils préférait les tutus aux tutures ?
Difficile à imaginer pour nous alors projetez vous dans les bas fonds de l’Angleterre des années 80, celle avec les murets de briquettes rouges qui séparent des jardinets plus glauques les uns que les autres, celle où le soleil ne pointe jamais le bout de son nez.
Billy Elliot raconte précisément l’histoire de ce gamin là. Il préfère chausser les ballerines aux gants de boxe contre l’avis de son père décidé à endurcir son gamin. Il faut dire que le climat ne lui est pas favorable. Billy a perdu sa mère tandis que son frère et son père luttaient contre la fermeture de leur mine ordonnée par le gouvernement Tatcher. C’est secrètement et à l’aide d’une voisine qu’il va travailler la danse pour intégrer le Royal Ballet School de Londres malgré ce que son père considère comme un affront, voir un déshonneur.

La V.O. est indispensable sur ce genre de film. L’accent est à couper au couteau pour cette famille qui n’a jamais dépassé les frontières du petit comté de Durham au nord de l’Angleterre. Vous passerez votre temps à tendre l’oreille pour comprendre ce patois britannique tantôt écossais, tantôt paysan mais dont je n’ose imaginer la traduction française…
Pour ceux qui préfèrent la langue de Molière, les différentes chansons utilisées pour la bande originale sont traduites car elles apportent indéniablement un plus au film. Elles semblent avoir été écrites pour le scénario tant elles collent à la réalité du film et de l’époque. Au menu : The Clash, The Jam et principalement T-Rex. Le Muffin Man vous en parlera certainement mieux que moi et vous pourrez alors coller un nom sur ces airs qui nous sont presque familiers au final.

Côté casting on ne peut que retenir la prestation de Jamie Bell alias Billy Elliot même si les seconds rôles sont tous aussi réalistes les uns que les autres. Baigné dans l’univers de la danse dès son plus jeune âge avec une grand mère et une mère danseuses, Jamie Bell était le parfait « Billy Elliot ». On voit clairement avec ce film l’importance d’un casting judicieux.

J’ai volontairement mis de côté le chapitre des « à priori » et préjugés car il y en a et en nombre. L’univers du ballet est assez mystérieux et étranger pour une famille du fin fond des campagnes britanniques. Ceux qui ont vu le récent Black Swan retrouveront un peu cet univers secret et difficile à partager. Dans ce film l’alliance des deux univers est juste parfaite.



Infos et bande annonce

Extrait musical

3 commentaires:

Chief a dit…

Encore une belle collaboration avec le Muffin man ! Tu m'as vraiment donné envie, tu as bien réussi ton coup ! Bravo !

Muffin Man a dit…

Oui merci Mr l'accro, ces collaborations sont un vrai plaisir !

oblomov a dit…

Belle collaboration, bon choix de musique pour les deux aspects