mardi 23 août 2011

Arrête moi si tu peux!




Quand on est gamin on rêve tous à un moment donné de piloter un avion, de soigner les gens ou de leur venir en aide, d'être tout simplement riche! Frank Abagnal Jr. n'a pas fait qu'y songer. Il a été tour à tour pilote de ligne, medecin urgentiste et avocat en n'ayant même pas l'âge requis pour consommer une bière sur le sol américain. Il faut dire que le jeune homme est motivé lui qui voit le cercle parental brisé par un père ruiné qui filoute avec trois bouts de ficelles au grand désarroi de sa mère qui le plantera seul avec le Fisc.
Frank est marqué à jamais tous commes les faux chèques qu'il endosse et échange contre de l'argent liquide. Sa vie de petit garçon prend alors la tournure d'une cavale au nez du FBI et plus particulièrement de l'agent Hanrraty campé par un Tom Hanks des grands jours qui fait plaisir à voir!

Abagnale devait présenter comme un gamin mais faire preuve d'une assurance sans failles. Qui mieux que DiCaprio pouvait interpréter le rôle d'un éternel gamin qui ne cherche que le réconfort d'un proche au delà de toutes ses tentatives d'appels au secours. La relation qu'il entretient d'ailleurs avec le federal à sa poursuite prend grandement part au succés du film. Dès lors qu'il sait qu'il a affaire à un gamin, Tom Hanks se radoucit, et entre dans le jeu de Leo pour son plus grand plaisir lui qui n'a plus de famille fixe depuis bien longtemps.
Je vous l'accorde la crédibilité des faits laisse parfois à désirer. Spielberg a réalisé ce film à partir de l'autobiographie de l'intéréssé qui a dû prendre un malin plaisir à enjoliver les situations pour attirer la sympathie de tout son petit monde. Si voyager gratuitement à l'aide d'une panoplie d'aviateur est réalisable, gérer un service d'urgences médicales sans même toucher à un stétoscope semble totalement incroyable. Selon les dires du bandit, les décisions se prenaient par les internes, il n'avait qu'à les appuyer en hochant la tête. Il avouera néanmoins être à l'origine de la mort d'un nourrisson.

J'invite ceux qui n'ont pas vu le film à sauter ce paragraphe et les autres à rester béats comme moi devant ces escrots qui deviennent des héros. Il n'y a bien que les Etats Unis pour nous pondre ça. Le mec a quand même détourné des millions de dollars et au lieu de croupir en prison, il est recruté par le FBI et les plus grandes banques mondiales pour contrer les fraudeurs. Sacrée ironie pour ce jeune homme qui aura joué d'audace du début à la fin dans son jeu du chat et de la souris avec les autorités. C'est fabuleux de voir à quel point on se range aussi rapidement et facilement du côté des méchants car ne l'oublions pas, Frank Abagnal Jr. est bel et bien un escroc! Heureusement que les "méchants" sont représentés par Tom Hanks, le seul mec qui ne pourra jamais être méchant!

Peu importe le degré de crédibilité et la bonne ou mauvaise morale délivrée par le film, Spielberg aura su tirer parti de ce fait divers pour nous livrer un bon gros divertissement indémodable. Je regrette presque de m'être emporté contre Tom Hanks dans ma récente chronique sur Band of brothers, il faut dire que j'attends toujours plus de mes héros VHS. Je me rattraperai en collectionnant ses dvd!



Infos et bande annonce

Extrait musical

2 commentaires:

Chief a dit…

J'ai particulièrement bien aimé ce film qui fait passer un très bon momment ! En plus, il a été incarséré pendant un temps à la prison de Perpignan !!! Enorme, parler de Perpignan dans un film américain. La première fois que je l'ai vu, j'ai trouvé ça très drôle.

PS. y'a pas que gamin que je rêvais d'être riche. Je compte toujours y parvenir et je l'espère très bientôt ! Tiens, je vais regarder si j'ai gagné au loto hier ;-)........... PERDU !!!! Pffff......

L'accro a dit…

C'est vrai j'avais oublié ce détail qui a son importance :)