lundi 8 août 2011

Moon (Blu-ray) SF by Chief


Comme dans Cosmos 1999, avec le très célèbre Matin Landau, Moon a pour décors notre bonne vieille Lune. Mais celle-ci n'est pas un refuge forcé pour ses occupants, elle ne dérive pas vers l'inconnu à travers l'immensité obscure de l'univers. C'est de l'exploitation de ses ressources dont il est question, possible peut-être de l'imaginer dans un futur proche il y a encore quelques années, un peu irréaliste dans le contexte économique et technologique actuel. C'est le genre de choses qui me fait rêver depuis tout petit, assister comme mes parents, à un exploit comparable à celui des premiers pas sur la lune. Mais j'ai peur de ne plus être de ce monde lorsque l'homme sera capable de réaliser quelque chose d'aussi grand dans l'espace. Un tour sur Mars, bordel ! J'ai même un bouquin avec le planning des missions russes (soviétiques en fait à l'époque) et américaines ! Pfff... c'est trop long. On m'aurait menti ? Bref ! Parlons un peu du film.

La crise énergétique fait rage sur Terre et la solution c'est l'hélium 3, disponible en quantité sur la face cachée de la Lune. Sam Bell, employé par la firme Lunar, est chargé de gérer la station d'extraction minière quasi automatisée. Il est assisté dans cette tâche par Gerty, un ordinateur robot qui est son seul compagnon. Son contrat de 3 ans arrive à terme et Sam, devrait normalement très bientôt retrouver sa famille. Alors qu'il effectue une sortie en rover pour aller contrôler la défaillance d'une machine minière, il est victime d'un accident. A son réveil, il se retrouve à l'infirmerie, les soins étant assurés par Gertry.

On peut trouver une ressemblance manifeste ou un clin d'oeil à 2001 l'odyssée de l'espace dans la relation homme machine, entre Sam et Gertry. Les décors son très sommaires mais assez réussi. C'est en même temps l'esprit réaliste de ce que pourrait être dans le futur, une station spatiale installée sur la lune. Pas de gadget encore trop farfelus pour notre époque. Seul bémol, j'ai trouvé ça très bien mais, un peu mou quand même. A éviter pendant un coup de barre sinon, vous vous réveillerez sur le générique de fin ou sur la musique qui tournera en boucle sur le menu.



Infos et bande annonce

2 commentaires:

L'accro a dit…

C'est vrai que le résumé ressemble étrangement à 2001, j'attends de voir ça une prochaine fois.
Sinon j'adore le sous titre du dvd "Moon, la face cachée de la lune" dommage que Goose ne soit plus là...

Chief a dit…

Tu me raconteras l'histoire de Goose et la lune mais je crois avoir une petite idée ! C'est ce qu'on lui voit quand il est seul fasse à la montagne en Corse ?